Crédit Freepik kues1

Le développement de l’administration électronique, en cours depuis des années, connaît actuellement une accélération importante dans notre pays. En effet, d’ici à 2022, le programme Action Publique 2022 prévoit la dématérialisation complète des démarches administratives.

Si cette évolution constitue une bonne nouvelle pour la plupart des usagers qui voient le « tout numérique » comme synonyme de simplification et gain de temps, elle pourrait fragiliser davantage un public déjà exclu. Au niveau national, 40 % de la population est en difficulté avec le numérique et s’inquiète à l’idée de réaliser ses démarches administratives en ligne. Ce sujet touche diverses strates de la population, à des degrés différents : grands exclus, personnes âgées, familles en difficulté et travailleurs pauvres, demandeurs d’emploi, jeunes en insertion. Les impacts de cette exclusion se font ressentir dans les domaines très différents tels le recours aux droits sociaux, les démarches administratives, l’accès à la formation ou à l’éducation, mais aussi à la recherche d’emploi, la mobilité ou encore la consommation.

La récente période de confinement a révélé ces phénomènes d’exclusion avec encore plus d’acuité : difficulté d’accès au cours en ligne pour les élèves, impossibilité de se déplacer dans les administrations pour effectuer les démarches…

Pour éviter ce recul de l’accès aux services publics et par conséquent la dégradation du respect des droits et libertés par les administrations et les organismes chargés d’une mission de service public, le Département des Landes a chargé l’Agence Landaise Pour l’Informatique (ALPI) de piloter le projet de construction d’une stratégie départementale d’inclusion numérique. L’ALPI travaille sur cette démarche départementale depuis deux ans avec des partenaires institutionnels, des associations, des opérateurs de service public (CAF, CPAM, MSA…), des collectivités territoriales.

Ce n’est pas une première pour l’ALPI qui œuvre depuis sa création il y a 35 ans pour favoriser l’inclusion numérique, avec notamment son cyberbus en 1999, puis avec la création des Ateliers Multiservices Informatique en 2000. La stratégie d’inclusion numérique va s’appuyer sur le Schéma Départemental d’Amélioration de l’Accessibilité des Services au Public (SDAASP) adopté par le Département en concertation avec les services de l’Etat. 200 Espaces publics numériques y ont été recensés sur le territoire. Le numérique peut devenir un facteur de réussite d’une société inclusive, mais il convient d’y associer chacun. Pour lutter contre l’exclusion numérique, l’implication de nombreux acteurs du territoire est nécessaire.

Dans ce cadre un film a été réalisé sur les publics et les enjeux de l’inclusion numérique. Nous vous proposons de le visionner en suivant ce lien :

L’équipe de l’Alpi
https://www.alpi40.fr/

eget ante. venenatis, dolor. justo dictum adipiscing Retour haut de page