Enseignant école - image Pixabay

Créé en 2003 pour accompagner la décentralisation et les politiques numériques communes à l’Etat et à la Région, le GIP RECIA a depuis été rejoint par de nombreux acteurs publics. Environ 500 structures publiques bénéficient de ses services.  

Des moyens au service de l’action publique

Ayant la volonté de participer à la transformation numérique du service public, le GIP Recia travaille à des services opérationnels mutualisés, en particulier pour le secteur de l’éducation et des collectivités locales. Il met au point des services numériques pour le compte de ses membres, en privilégiant pour cela l’utilisation de logiciels libres.

Le GIP Recia accompagne la digitalisation des communes depuis leur organisation interne jusqu’à la mise en place de services dématérialisés d’e-administration pour leurs usagers. Il propose aussi la mise à disposition de kits de matériels standardisés et personnels à temps partagé pour permettre aux petites et moyennes communes d’assurer leurs fonctions informatiques et celles de leurs écoles.

Un ENT au service de la communauté éducative

L’E-éducation constitue l’un des piliers historiques et l’une des activités majeures du groupement, ayant pris d’autant plus d’importance d’une part au travers du plan numérique national et de la stratégie numérique régionale, d’autre part via le développement de l’enseignement à distance, en particulier ces derniers mois.

Ainsi, depuis 2008, le GIP Recia fournit à la communauté éducative régionale un environnement numérique de travail (ENT) lui permettant d’accéder à des services numériques et ressources pédagogiques (manuels scolaires, encyclopédies, exerciseurs, emplois du temps, carnets de notes, cours en ligne…), d’organiser des groupes de travail (classes, destinataires d’informations…) de partager des documents… Il s’agit notamment d’un outil complémentaire et inclusif des logiciels de vie scolaire.

Un socle technique basé sur une solution libre

Cet environnement numérique de travail est tout d’abord né d’une volonté conjointe de la Région Centre-Val de Loire et de l’État de proposer l’accès à des services numériques sécurisés à l’ensemble de la communauté éducative du territoire, sur base de logiciels libres et open-source. Le développement, la mise en production, les évolutions constantes, sont ainsi menés, depuis le début du projet, en collaboration étroite avec les établissements d’enseignement supérieur réunis autour du consortium ESUP-Portail et avec les communautés internationales, notamment Apereo.

C’est ESCO-Portail, une solution d’ENT open-source développée par le GIP Recia, qui constitue le socle technique de cette plateforme. Cette solution est elle- même issue des travaux de l’enseignement supérieur français autour de la solution open-source ESUP-Portail. Elle propose un socle sécurisé (système d’information associé à l’enseignement secondaire et professionnel, système d’authentification et d’identification, …) et un ensemble de services et ressources spécifiques aux besoins des établissements qui l’utilisent. L’environnement numérique de travail mis à disposition dans les établissements de la région Centre-Val de Loire en est ainsi une déclinaison régionale et départementale, adaptée et personnalisée pour chaque type d’établissement.

L’engagement soutenu et continu du GIP Recia en faveur des logiciels libres, pour leur utilisation et leur promotion, a d’ailleurs été reconnu par l’obtention d’un label Territoire Numérique Libre de de niveau 5 lors de l’édition 2020.

Des améliorations et évolutions sont régulièrement apportées tant au niveau des fonctionnalités que du graphisme et de l’ergonomie. L’ENT est responsive design, s’adaptant ainsi automatiquement aux différentes tailles d’écran telles que celles des supports mobiles. Une attention particulière est apportée à la sécurité, notamment aux contraintes imposées par le schéma directeur des ENT(SDET). Le médiacentre de l’ENT s’appuie sur le guichet d’accès aux ressources (GAR) développé par le ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports, simplifiant la connexion des utilisateurs et facilitant ainsi l’accès aux ressources numériques.

Déploiement sur le territoire régional

Cet ENT, initialement baptisé Net O’Centre pour les lycées et les CFA de la région, est aujourd’hui décliné en Touraine e-school dans les collèges d’Indre-et-Loire, en CherCaN dans les collèges du Cher et en Collèges 41 dans ceux du Loir-et-Cher et sera prochainement déployé dans les collèges du Loiret. Cette collaboration avec une majorité des départements de la région Centre-Val de Loire vise à favoriser à la fois la transformation numérique et la cohérence des territoires. Bien que son nom soit différent, tous les établissements du secondaire disposent ainsi du même ENT, mutualisé et disponible 24h/24 et 7j/7.

L’ENT représente à l’heure actuelle plus de 160 000 utilisateurs, élèves et enseignants, et près de 4 millions de connections mensuelles.

© Image Pixabay

leo. accumsan ut ut vel, Praesent venenatis, Praesent Donec Retour haut de page